Archives de catégorie : institution publique

C.R.F.P ER2C – Montpellier

La Région LANGUEDOC-ROUSSILLON prend en charge la mise en œuvre de l’Ecole Régionale de la 2ème Chance de Narbonne portée par le Centre Régional de Formation Professionnelle (C.R.F.P.). La lutte contre le chômage des jeunes est une priorité de la Région, c’est pour cette raison que la Région a décidé de créer un programme 2ème chance avec ses différents dispositifs (Cap Métiers d ’avenir, les Ecoles de la 2ème Chance, les Ecoles de l ’Apprentissage…). Il s’agit d ’une part de favoriser la sécurisation des parcours des jeunes et d’autre part de mettre en place tous les éléments permettant une insertion durable.

CCAS – Toulouges

La ville de Toulouges à travers son CCAS s’est engagée dans une politique sociale volotariste visant à accompagner les toulougiens quels que soient leurs besoins. Le CCAS est l’interlocuteur de proximité pour vous soutenir ou vous orienter vers les structures adaptées à vos besoins. . En relation étroite avec les partenaires locaux, les institutions et les associations, le CCAS accompagne les habitants dans leurs démarches.

CCAS – Montpellier

Le Centre communal d’action sociale propose un ensemble de prestations pour remédier aux situations de précarité ou de grande difficulté sociale. Selon les cas, le public montpelliérain y est conseillé, orienté vers les services concernés ou directement pris en charge pour bénéficier immédiatement de ses droits. Pour les personnes âgées, il permet d’accéder aux soins en résidences ou à domicile mais également à un programme de loisirs grâce aux animations qu’il organise. Pour les personnes en situation précaire, il instruit les demandes de RSA, se charge de leur accompagnement social.

CCAS – Agde

Les missions du CCAS sont officiellement définies par l’Article L.123-5 du Code de l’Action sociale et des Familles qui stipule :
« Le Centre Communal d’Action sociale anime une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison étroite avec les institutions publiques et privées. Il peut intervenir sous forme de prestations remboursables ou non remboursables. Il participe à l’instruction des demandes d’aide sociale dans les conditions fixées par voie réglementaire. Il transmet les demandes dont l’instruction incombe à une autre autorité. L’établissement du dossier et sa transmission constituent une obligation, indépendamment du bien-fondé de la démarche ».

CCAS – Castelnau-le-Lez

Le Centre Communal d’Action Social est un établissement public communal, juridiquement autonome, administré par un conseil d’administration présidé de droit par le maire. Sa mission est une action générale de prévention et de soutien aux castelnauviens grâce à un certains nombres d’aides municipales, départementales ou d’Etat dont le CCAS instruit les dossiers.

CCAS – Lons

Le Ville de Lons mène depuis des années une action transversale et diversifiée en faveur des jeunes de 12 à 25 ans. Temps de rencontre, espace d’information, aide aux projets et aides financières sont autant d’initiatives proposées par le centre social et le CCAS de Lons. Parallèlement à son action d’accompagnement des demandeurs d’emploi, la MAL dispose d’un point documentation qui se veut un lieu ressource pour toutes les questions du quotidien : études, logement, société et vie pratique, loisirs, sports, …

Centre hospitalier – Mende

Inauguré en 1970, le Centre Hospitalier de Mende est un établissement public de santé, devenu rapidement le pôle médical de référence du département. Il offre aujourd’hui un éventail complet de disciplines et de spécialités dans un environnement technique de haut niveau. Engagé dans une démarche continue d’amélioration de la qualité des soins, il a été accrédité en novembre 2002.

ARS Languedoc Roussillon

Dans le cadre de la réforme territoriale, une nouvelle Agence Régionale de Santé Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées est constituée le 1er janvier 2016. La nouvelle Agence devra garantir l’égalité d’accès aux soins sur un territoire régional marqué par de fortes disparités sociales et territoriales, une population qui augmente mais qui vieillit, et une offre de soins inégalement répartie. L’organisation de l’ARS doit s’adapter à ces priorités de santé.